Tribu Lisu

ACHUMAKO (bonjour), bienvenue à NALAO KHAO (nom du village et riz) à flan de montagne, belle famille de éric G et parents directs de Ameema son épouse.

Le peuple Lisu est un groupe ethnique qui réside en Chine, au Myanmar (Birmanie), en Thaïlande, et dans l’état indien de l’Arunachal Pradesh.
Leur origine est probablement la partie orientale du Tibet.
Selon les témoignages et des légendes les ancêtres du peuple Lisu vivaient le long des rives de la rivière Jinsha et furent soumis aux deux puissantes tribus « Wuden » et aux « Lianglin ». Après le XIIe siècle, le peuple Lisu passa sous l’administration préfectorale de Lijiang de la dynastie Yuan, puis de la dynastie Ming en Chine.
Les Lisus commencèrent à émigrer hors de Chine au XXe siècle.
On compte 30 000 Lisus en Thaïlande, où ils font partie des « tribus des collines », 250 000 au Myanmar.
Les villages Lisu sont en général établis près des rivières, l’eau ayant des pouvoirs particuliers. Ils possèdent deux types de maisons : Certaines avec une structure en bois, les quatre côtés étant formés de pièces de bois de 12 pieds de long, le toit étant fait de planches, ressemblent à des boîtes ; d’autres ont une structure de bambou, supportée par 20 ou 30 pieux avec un toit en chaume ou en bois. Au centre de la maison il y a l’âtre.
Traditionnellement les Lisus vivent de l’agriculture, cultivant du riz, des fruits,des légumes et certains chassent encore le tigre en grimpant dans les arbres pour repérer les excréments. En dehors de Chine ils ont aussi cultivé le pavot pour produire de l’opium, bien que cette pratique tende à disparaitre en raison des pressions internationales. Malgré cela une petite proportion de Lisu est droguée à l’opium.
En général les femmes portent des tuniques colorées qui leur tombent aux genoux avec une ceinture noire, et des pantalons bleus, noirs ou verts. Les manches et les poignets sont brodés de bandes étroites bleues, vertes et jaunes. Les hommes portent des pantalons amples, souvent en couleurs voyantes, et des chemises plutôt occidentales.
La langue des Lisu appartient au groupe dit "lolo-birman" de la branche tibéto-birmane des langues sino-tibétaines. En Chine, une forme écrite a été construite en 1957.
Les Lisu de Thaïlande ont leur propre langage qui s’est développé depuis des décades et qui a adopté des mots des langages de leur pays d’adoption. Cela rend difficile la communication entre Lisu de pays voisins. Les Lisu de Thaïlande n’ayant pas de langue écrite, ils se passent leur histoire de génération en génération sous la forme d’un chant. Aujourd’hui, le chant est si long qu’il peut prendre plus d’une semaine à chanter.
Les Lisu Chamanistes et Animistes craignent, pour la protection de leurs esprits, les photos prisent en intérieur.