Tribu Lahu

VILLAGE DE PAKLUI DANS LE PARC DE WILD LIFE SANCTUARY PRÈS DE CHIANG DAO.

Les Lahu (Chinois : Làhùzú; ou : Ladhulsi ou Kawzhawd) sont un groupe ethnique. Ils forment un des 56 groupes ethniques officiellement reconnu par la République populaire de Chine, où ils vivent dans la province du Yunnan. Leur langue est très proche de la langue Yi de la famille des langues tibéto-birmanes. Elle est écrite avec l'alphabet latin.
D'autres populations Lahu vivent au Laos, en Birmanie et au Vietnam. Il y a environ 80,000 Lahu en Thailande, une ethnie parmi les vingt ethnies des montagnes.
Les Lahu, en majorité animistes ou chrétiens, se divisent en plusieurs groupes linguistiques : les Lahu rouges , les Lahu noirs, les Lahu jaunes et parlent leur propre dialecte.
Pacifique par nature, fuyant les guerres et conflits en Chine puis en Birmanie, ils ont trouvés refuge en Thaïlande depuis 1 siècle sur des terrains prêtés par le gouvernement Thaïlandais. Ils sont environ 60 000.
Les Lahu voient, chaque jour, leur existence devenir plus précaire. Pauvres, repoussés sur des terres peu fertiles,
ils sont réduits à une maigre économie de subsistance à base de riziculture.
85 pour cent des Lahus de Thaïlande vivent dans la province de Chiang Raï et Chiang Maï, les 15 pour cent restant vivent dans la province de Tak.
Les Lahus sont un peuple imprégnés du désir de bénédictions, ils aspirent à celles-ci pour une bonne santé, une nourriture suffisante, la sécurité pour leur famille et la paix dans leur cœur. Lahu, aussi nommé Mussur, signifie chasseur. Ils sont reconnus pour leur qualité de chasseurs, de poseurs de pièges, et également pour leurs connaissances en médecine des herbes. Les Lahus sont indépendants, physiquement plus robustes que les autres tribus. Ils habitent dans des maisons sur pilotis, le dessous servant de refuge pour leurs animaux domestiques.