Maya bay


Si Maya Bay fascine autant, c'est grâce au mythe qui l'enveloppe.
Un secret de routards bien gardé, l'histoire d'une plage paradisiaque, invisible à l'oeil nu, totalement préservée du monde extérieur par un arc de cercle rocheux. Un petit paradis sur terre dont tout le monde parle mais que personne n'a vu.
C'est la trame du roman d'Alex Garland "The Beach", adaptée au cinéma par Dany Boyle, avec notamment Leonardo DiCaprio dans le rôle de Richard, un jeune backpacker anglais avide de nouvelles expériences.

En réalité, la baie de Maya n'est pas totalement fermée.
Une ouverture dans la roche permet aux bateaux de se faufiler et d'accoster sur la plage.
Le spectacle est saisissant et réellement inhabituel.
L'eau turquoise semble prisonnière des pics rocheux, formant un arc-de-cercle et conférant un étrange sentiment à la fois rassurant et inquiétant : l'isolement !
N'en déplaise au touriste Lambda, à partir de 9 heures, les tours organisés en provenance de Phuket, Phi Phi et Ao Nang Krabi déversent leurs flots de touristes jusqu'à ce que les places sur le sable deviennent rares.
Et oui, là encore, il faudra se lever tôt ou rester tard pour profiter du mythe secret de "La Plage"... ou carrément y renoncer car, décidément, c'est trop, trop, trop!
Chacun évaluera son seuil de tolérance à l'abondance.
Même en basse saison, la fine langue de sable est saturée de linges de bains, des dizaines de bateaux à moteur parasitent le paysage... on est bien loin de la carte postale....développement du tourisme oblige !