Ta kuapa

 

D'abord nommé Takola (thaï : ตะโก ลา), la ville de Takua Pa a été fondé au XIIIe siècle. Elle était aussi nommée Takkolam (tamoul : தக்கொலம்) en tamoul. Les premiers colons du district sont tamouls.

Takua Pa était un port commerçant sur la côte ouest de la péninsule, surtout pour le commerce des épices entre le royaume Malais, le Sri Lanka et le sud de l'Inde. La ville a été rebaptisé par la suite, Takua Pa, à cause des minerais d'étain près de la ville. Mais Takua Pa, en thaï, veut dire plomb.

Le port de Takua Pa a été une importante zone de dragage d'étain dans la première moitié du XXe siècle, géré par la société anglaise Tin Ltd syndicat et la compagnie australienne Satupulo No Liability Co. Deux dragueurs opéraient dans les rivières, et des rails étroites suivaient les rivières jusqu'en amont. Une compagnie thaï a pris le relais de l'exploitation en 1967. En 2008, les plantations de caoutchouc ont remplacé l'exploitation minière. La bibliothèque publique de Takua Pa possède des photos du dragage et des éclusages, à leur apogée dans les années 1920 et 1930. Les anciens ateliers peuvent encore être visités dans la ville d'Amphoe Kapong.

Le centre pour l'identification des corps retrouvés après le tsunami de 2004 est situé à Takua Pa. En face du centre d'identification, il y a le cimetière où tous les corps non identifiés ont été enterrés.

 

 

Repérez-vous !

 

 

Pour dépanner, un coup d'œil rapide sur cette carte et vous voilà orienté sur Ta Kuapa, petit bourg avant Kuraburi.

Aussi, station de départ en bateau vers l'archipel Mu Koh Surin des agences de voyages locales.