Ayutthaya


Pays des temples et des Bouddhas dorés, des bonzes aux robes safran, de la soie et des orchidées opulentes, le Siam (ancien nom de la Thaïlande) a toujours fasciné l’occident.


Vue d'Ayutthaya

Les trésors perdus d’Ayutthaya

 

Cet ensemble surprenant de ruines (plus de 10 km2) est classé patrimoine mondial de l’humanité par l'Unesco. II s'en dégage une forte impression : celle de la catastrophe qui a rayé la ville de la carte lors de l'invasion par les armées birmanes.
En revanche il faut beaucoup d'imagination pour retrouver, dans les ruines du Wang Luang, la splendeur de l'ancienne cité royale, telle qu’elle fut décrite dans les récits anciens.....

La suite de ces excellent écrits de cette cité sur le blog rédigé par Paul Mariottini.

 

Wat Yai Chaimongkol Phra Chedi

 

Construit par le roi Naresuan le Grand, afin de célébrer la victoire de son combat à dos d'éléphant contre les Birmans, le Wat Yai Chaimongkol est un sanctuaire encore en activité au milieu des vestiges de la Grande Ayutthaya.

Géométriquement carrée, l'enceinte s'étend autour de la tour principale.

Des allées de bouddhas assis en position de lotus encadrent les murailles.

Ces bouddhas alignés les uns aux autres portent tous les draps sacrés des kesa, symbole de l'enseignement des Grands Maîtres.

Wat Maha That


Le Wat Phra Mahathat, situé dans l’ancienne ville d’Ayutthaya, est probablement le monument le plus visité de l’ancienne capitale en ruines.
Célèbre pour la quantité d’œuvres et de curiosités, le Wat Phra Mahathat est particulièrement connu pour la tête de Bouddha enchevêtrée dans les racines d’un grand arbre.
Selon la légende construit en 1384 par le Roi Rachatirat pour abriter une relique du Bouddha, il est plus probable qu’il ait été construit par le Roi Boromaraja quelques années plus tard.
Le Wat Phra Mahathat est un des temples les plus anciens d’Ayutthaya et possède le prang (terme qui désigne dans l'architecture religieuse de Thaïlande un type particulier de tour sanctuaire) le plus ancien de la ville.
Ce prang a été détruit une première fois en 1625 puis reconstruit quelques années plus tard.
De nouveau effondré par la suite, seule sa base a subsisté au fil des siècles. Fortement touché par l’attaque birmane de 1767, tout comme l’ensemble de la ville, le Wat Phra Mahathat a été presque entièrement détruit par les Birmans.
Souhaitant écraser Ayutthaya avec acharnement, ils ont quasiment décapité toutes les statues de Bouddha qui se trouvaient sur leur chemin. De là, vient sans doute la curiosité la plus remarquable du Wat Phra Mahathat, le "Bouddha dans les racines".
La légende raconte que lorsque les Birmans ont décapité tous les Bouddhas, une des têtes aurait roulé jusqu’aux racines d’un arbre qui l’aurait recueillie dans ses racines.
Aujourd’hui, enchevêtrée dans les racines de l’arbre, la tête de Bouddha est sacrée, elle est vénérée par les Bouddhistes et des moines veillent toujours à ce que l’on respecte les consignes lorsque l’on désire se prendre en photo à côté de la tête.
En effet, il ne faut pas être plus haut que la tête de Bouddha, il vaut mieux être assis sur vos genoux en signe de respect. Endroit incontournable lorsque l’on visite le site d’Ayutthaya, le Wat Phra Mahathat est particulièrement remarquable pour son Bouddha entre les racines mais également pour l’atmosphère que dégage cet ancien temple en ruine.

Source : voyage.gentside.com