Arnaque & escroquerie


Ceinture en voiture, ou pas?

De retour de Bangkok, je tiens à avertir ceux qui prennent des taxis dans cette ville. Nous sortions de l'hôtel pour aller vers Patpong, nous prenons un taxi en chemin.

Nous étions 4, donc mon mari se met devant à côté du chauffeur, les 3 autres derrière ; Étant en vacances, personne ne pense à la ceinture de sécurité et le chauffeur ne nous dit rien et pour cause !!!!! Sur le boulevard qui mène au marché, nous sommes arrêtés par des flics.
Discussion entre le chauffeur de taxi et le flic, "il faut payer" nous dit le chauffeur; Mon mari crie au scandale car il ne savait pas que la ceinture était là bas aussi obligatoire, le flic + que menaçant le fait descendre et lui montre les menottes s'il ne paie pas l'équivalent de 100 € d'amende. Vu le contexte, et l'air méchant du flic, nous payons en espèces bien sûr et le chauffeur nous dit de descendre aussi. Incompréhension et stupéfaction totale, on cherche à nous distraire car, pendant ce temps je vois derrière la voiture le flic partager l'argent avec le chauffeur. Je raconte ce que je viens de voir mais trop tard, le taxi repart sans nous, nous plante dans cette avenue avec les flics. Il y a de tout évidence une corruption bien rodée entre ces 2 individus et d'autres j'imagine, alors mettez votre ceinture même en vacances, c'est mieux de se payer autre chose avec 100€ qu'une amende.

Réponses;
En cas de problème de ce genre, un numéro a faire :
1155 (police touristique)
Il correspond au numéro de la police touristique pour signaler ce genre de "problème" ou d autres que les touristes peuvent rencontrer. En parlant avec son collègue policier spécialisé pour les touriste, ça le fera peut être changer de couleur et il oubliera surement la ceinture. 

Dans tout les cas devant le policier :
Ne jamais essayer de le comprendre, ne pas parler anglais, ne pas essayer de parler thaï, garder le sourire et le calme. Ne parler que français. Cacher son argent, et éventuellement faire comprendre que tu n as que 500 bahts avec toi.

Dans un second temps, avant de descendre du taxi :
Prendre le nom et le matricule du taxi et sa plaque d immatriculation, s il n a pas de matricule avec sa photo sur le pare brise cote passager bien visible, c est un faux taxi. ( à ne surtout pas prendre pour éviter les tracas de ce genre).

Possibilité aussi que le policier et le taxi soient des copies des originaux...dans tout les cas, aller déposer plaintes dans un commissariat local des que possible et signaler a l ambassade ce genre de comportements pour avertir les compatriotes et les autorités du pays. Si possible prendre une photo avec un téléphone du policier et du chauffeur de taxi discrètement pour les retrouver plus rapidement.

Un peu de bon sens pour combattre ce genre d individu par la suite ne fais pas de mal, prend peu de temps et permet d arrêter les manipulations de ce genre de voleurs.

La Police, ici, enfin la Police "visible" (pas certaines "agences spécialisées") n'est qu'un groupe
de prédateurs qui "vit sur la bête" !
Pas étonnant non plus que des policiers soient de mèche avec des chauffeurs de taxi, ces derniers
"font la course" avec eux et, entre "sportifs" du même sport (la prédation), il y a toujours de la
camaraderie !
PS:Je n'ai pas dit que TOUS les policiers étaient corrompus, mais que c'était "La Police" qui l'était !
(les "gains" sont "mis au pot" et répartis selon les grades !)
De nombreux policiers "fournissent" aussi au public des services "spéciaux" (meurtre commandité,
"protection spéciale", harassement d'un "concurrent" d'affaires etc etc etc).

Fallait pas payer c'est une vraie arnaque ou un traquenard avec de faux flics, vous vous êtes bien fait avoir dans tous les cas, le flic aurait laisser tomber si vous aviez dit vouloir aller au poste  Sinon en gardant le sourire, un p'tit wai m'sieur l'agent et 100 ou 200 bahts habilement glissé je pense que vous vous en seriez tiré a meilleur compte

 


 

Vendeurs de Pierres Précieuses

 

Ceux-ci fréquen­tent surtout les endroits où se rendent les touristes dont c'est la première visite en Thaïlande, comme le Grand Palais. L'immense majorité de ces pratiques ont pour théâtre Bangkok et, très loin derrière, Chiang Mai.
A la réception de votre hôtel de Bangkok , vous pourrez vous renseigner.

Le procédé est toujours le même : un homme ( très rarement une femme) sympathique s'approche d'un visiteur solitaire, et une conversation apparemment anodine s'engage. Par­fois, il prétend être un étudiant ou travailler à la Banque mondiale ou dans une quelconque organisation prestigieuse.
La conversation finit par dériver vers le but de l'arnaque - les meilleurs malfaiteurs arrivent à vous donner l'impression que c'est vous qui avez amené la conversation sur ce sujet.

La fraude tourne presque toujours autour de pierres précieuses ou de jeu de cartes. Quand il s'agit de pierres précieuses, les victimes sont invitées chez un marchand de gemmes où votre nouvel ami prendra quelques marchandises pour lui-même, tandis que vous ne ferez que l'ac­compagner. En route, il vous annoncera qu'il a une relation, souvent un parent, dans votre pays d'origine (quelle coïncidence !), avec qui il a une affaire d'import-export de pierres pré­cieuses. D'une façon ou d'une autre, les victimes sont convaincues (généralement, elles se convainquent elles-mêmes) qu'elles pourront tirer un profit de l'achat de pierres et de leur revente une fois rentrées chez elles.
Après tout, le joaillier offre justement un rabais intéres­sant ce jour-là - fête nationale ou religieuse, ou bien c'est le dixième anniversaire de la bou­tique, ou peut-être qu'il vous trouve sympathique !
La dernière astuce en date consiste à parler d'une certaine promotion "Merveilleuse Thaïlande".
Une victime récente de ce type de méfait a remarqué que "tous les gens rencontrés sur le chemin de la fraude mentionnaient cette fameuse offre exceptionnelle".

Les ressources des escrocs en pierres précieuses sont apparemment sans limite ; la plupart de ces tromperies se concrétisent par l'achat de petits saphirs de mauvaise qualité envoyés par la poste dans le pays de l'acheteur. (S'ils vous laissaient partir avec la marchandise, vous pour­riez revenir pour vous faire rembourser après avoir constaté l'escroquerie). Une fois rentré, naturellement, les saphirs bon marché valent encore moins que ce que vous avez payé pour les acquérir (entre la moitié et un dixième de leur prix d'achat.)

Nombre de touristes ont ainsi cédé à ce miroir aux alouettes et certains reconnaissent s'être laissé prendre même après les mises en garde prodiguées par les agences de la TAT à Bangkok.

Même si vous arrivez à retourner votre achat à la boutique en question (j'ai connu une personne qui avait réussi à intercepter son colis à l'aéroport), les chances d'être remboursé en totalité sont quasi nulles. Le rabatteur touche de 10 à 50% de la vente, le reste est pour le commerçant.
La police n'est pas d'une grande utilité dans ce genre d'affaires, puisqu'elle considère que les marchands ont le droit de pratiquer le prix qu'ils veulent. Une poignée de marchands bénéficie même de la protection de hauts dignitaires du régime. Ceux-ci font pres­sion sur la police pour arrêter les poursuites. La police touristique de la TAT n'a jamais pu tra­duire en justice un joaillier thaïlandais, même en cas de fraude flagrante et répétée.
Récemment, un commissaire de police fut accusé de fraude à l'occasion d'une enquête sur un vol de bijoux perpétré par des Thaïlandais en Arabie Saoudite : le commissaire avait rem­placé les pierres saoudiennes par des faux !


 

A LA FRONTIÈRE THAÏLANDAISE ( de Poïpet )



Nous venons d'arriver à la frontière et malgré nos espérances de passer au travers nous nous sommes bien fait arnaquer!
Explications:
Nous prenons le mini bus a Kao san Road a Bangkok (300bath), départ 7h, l'arrivée a Siem reap est prévue a 16h, jusqu'ici tout va bien.
Arrivée juste avant la frontière, vers 13h40, on nous arrête dans une espèce d'échoppe-restaurant ou un homme "très (trop) sympathique" nous fait sortir du bus et nous fait remplir les papiers pour l'obtention du visa.
Il nous demande aussi 1200 bahts par personne (=40dollars), uniquement payable en Bahts.
Il nous explique que si nous l'avions fait a Bangkok (délai de 3 jours) nous ne l'aurions paye que 20 dollars, mais ici c'est 1200baths.
Flairant (et au courant) de l'arnaque nous leur faussons compagnie pour tenter de nous renseigner ailleurs, le mec n'est pas content, il nous suit sur plusieurs mètres en nous disant que si nous n'avons pas confiance en lui alors on ne pourra plus reprendre son bus...
Bref, on se rapproche a pied de la frontière, on nous propose un visa pour 25dollars mais une fois a l'échoppe ce n'est plus possible, vendeurs de rue et flics sont de mèche, bref, une belle organisation!
On abandonne, on paye les 1200 bahts et on donne une photo d'identité (première belle commission).
Passage de la frontière.
Puis toujours le même mec nous fait un speech "le Cambodge est un pays pauvre, tout est importe donc cher, les banques prennent énormément de taxes, donc retirez le maximum d'argent en Thaïlande (donc des bahts), vous changerez tout en Riel au Cambodge, car si vous payez en dollars ça sera 2 fois plus cher, blablabla..."
Puis le visa est contrôle au Cambodge
Question:
Y aurait-il moyen de se faire faire le visa directement après la frontière de la Thaïlande pour 20dollars? D'après plusieurs messages postes sur voyage forum, la réponse serait OUI!..
Un fois au Cambodge ce gars nous dit que le bus pour Siem reap ne part qu'a 15h et que nous arriverons a 20h car la route est mauvaise.
Il accompagne les touristes qui doivent changer leur bahts en riels (nouvelle commission).
Fatigués et énervés nous craquons-comme presque tous les autres touristes- et nous prenons un taxi (12dollars) qui ne prend que 2h (encore une com'), même si notre billet comprenait le prix ticket du bus.

CONCLUSION:


Si vous pouvez, faites faire votre visa a l'avance a a Bangkok (20dollars) ou a paris ou sur internet pour éviter d'engraisser ces vendeurs (et ces flics corrompus?).
Si vous ne voulez pas attendre le bus a Siem reap, essayer de négocier le mini bus de Bangkok à la frontière (Aranyaprathet).
Sinon, la route vient d'être refaite donc le trajet en bus ne doit pas être si long (à vérifier).
Retirez plutôt des dollars au ATM du Cambodge (pas de commission comme en Thaïlande), tous les prix sont affiches en dollars, sauf les trucs peu cher, a moins d'1 dollar (dans ce cas payez plutôt en Riel).

EN GROS:

NE SORTEZ PAS VOTRE PORTEFEUILLE AVANT D'AVOIR PASSEZ LA FRONTIÈRE THAÏLANDAISE.

Autre chose, sachez qu'il n'est pas possible de faire entrer une voiture Thaïlandaise au Cambodge, sauf autorisation.

Source; Voyage Forum.com


Encore plus d'exemples d'arnaques ou de tentatives?

Le loueur de scooter amnésique.
Attention à faire un état des lieux correcte lorsque vous louez un scooter. Des loueurs n'hésitent pas à vous facturer des réparation pour des problèmes dont vous n'êtes pas responsable. Une seule solution : prendre des photos du scooter pendant l'état des lieux et en présence du loueur. Les loueurs honnêtes n'y verront aucun problème. (arnaque vue partout en Thaïlande)....

.....La suite sur la page arnaque de KohTaoZone.com