Le Chao Phraya


Un long fleuve tranquille ?
Long de 353 Kms, il se forme à la ville de Nakhon Sawan, au confluent des rivières Ping, Yom et Nan qui se rejoignent et qui créent le fait que le Chao Phraya n'a pas de source.
Le Chao Phraya (voir son histoire en vidéo)

est aussi appelé Mae Nam, la mère des eaux, car elle est la ligne de vie symbolique et historique du pays, puisqu'elle a été le berceau de trois grandes capitales successives de la Thaïlande, Ayuthaya, Thonburi et Bangkok


Le fleuve Chao Phraya à Bangkok en Thaïlande

La ballade depuis Bang Pa In ( ensembles de palais et de pavillons utilisés autrefois par les souverains de Thaïlande comme résidence d'été ), dure environs 2h30, et est un véritable spectacle pour les yeux.
Spectacle caractérisé par de nombreux villages, avec leurs temples très typiques, certains sur pilotis, d'anciens Chedi, et aussi de nombreuses scènes de vie quotidienne des Thaïlandais comme reflète souvent les khlongs de Krung Thep.

Chao Phraya map Thaïlande Bangkok

Avant d'arriver sur Bangkok, on traverse une région formée de milliers de petits canaux, les Khlongs.Circuler sur ces canaux, c'est un peu remonter le temps et découvrir comment la vie était il y a quelques décennies à Bangkok.
Les maisons sont toutes tournées vers la vie lacustre, et c'est ainsi que l'on peut découvrir les gens chez eux, toutes façades ouvertes pour les propriétés Thaï, de petites épiceries flottantes, une banque maritime, des vendeurs de nouilles recherchant le client au fil de l'eau.
Dans la plupart des villes qui en sont pourvues, les khlongs servent de moyen de transport, de salle de bain, de piscine et de lieu d'échanges commerciaux.
A Bangkok, ils servent régulièrement d'égout très " dégoûtant " ou se déverse les eaux usées du quotidien de chacun ( sic ).
On peut aussi voir de très belles maisons modernes reprenant une architecture traditionnelle adaptée à nos jours souvent occupées par les Chinois et fermées sur l'extérieur pour les Khlongs de Bangkok.

Lorsque vous arrivez sur Bangkok, une série d'hôtel luxueux et le palais royal vous interpelle parmi la fourmilière que représente l'activité continue de cette partie du fleuve.
Activité fluviale importante, formée par les Mekhala de teck et d'acajou ( anciennes barges à riz reconverties ), les vedettes rapides, les bateaux de croisière, de commerce et les " longues queues ", navigant dans tous les sens telle une anarchie au regard d'un " farang ".
Colonne de vie, le Chao Phraya irrigue les champs et surtout les rizières de la plaine centrale.

Passé Bangkok, ce sont les cargos venant du golf qui remontent les courants du fleuve sur une trentaine de kilomètres.
Tracas contemporain supplémentaire, la capitale s'enfonce dans le delta et la lutte contre la remontée des eaux malgré l'existence d'une ceinture de barrages en développement.

2010-01-30