Transport et circulation


Circuler à BKK est un apprentissage parsemé d'anecdotes et parfois de "prises de tête"... Il y a mille raisons pour être désorienté voire énervé par la circulation à BKK.
Je vais essayer d'aborder au mieux cet aspect des choses...


Les Taxis (Taxi-Meter).

Vous n'aurez aucun mal à trouver un Taxi à BKK, il y en a partout... C'est un moyen assez simple de se déplacer à BKK, mais il nécessite quelques apprentissages. Tout d'abord, partez du principe que le chauffeur ne parle pas anglais et lorsqu'il le parle, ce n'est que rarement un anglais que vous parviendrez à comprendre...( Il y a des exceptions, mais il vaut mieux se préparer à la règle générale...)

Demandez donc à la réception de votre hôtel qu'on vous inscrive en Thaï votre destination sur une feuille de papier. Mais, même là, vous n'êtes pas sûr du résultat car si votre destination n'est pas un endroit très connu il est fort possible que votre chauffeur ne sache pas où cela se trouve...

Après deux jours, confronté à ce phénomène, je décidai d'acheter une carte de BKK pour pouvoir leur indiquer ma destination.
Erreur : ils sont incapables de lire une carte routière et retournent la carte dans tous les sens en essayant de vous expliquer quelque chose en Thaï ou dans un anglais que vous ne comprenez pas...

Bref, j'ai vite appris ( grâce à la carte, bonne idée quand même...) à me repérer dans BKK et au bout d'une semaine c'est moi qui expliquais ( Parfois en petit nègre Anglo-Thaï ) aux chauffeurs comment se rendre où je voulais aller...

Il y a bien sûr des chauffeurs indélicats qui essayent de vous emmener ailleurs qu'à votre destination, surtout si vous cherchez un hôtel, un lieu de spectacle ou voulez faire une balade sur le fleuve, mais c'est assez rare pour ne pas en faire une généralité et, si cela vous arrive ( et que vous vous en rendiez compte à temps... ), manifestez votre mécontentement en relevant le N° du Taxi et celui de la police des touristes.
En général ça suffit à ce que le chauffeur vous emmène où vous le souhaitez...

Une chose utile à savoir, valable aussi pour les tuk-tuks mais encore plus pour les taxis. Lorsque vous prenez un taxi sur une grande artère, particulièrement aux heures les plus embouteillées, essayez de déterminer dans quel sens votre taxi va aller pour rejoindre.
En effet, sur la plupart des artères principales ( Par exemple SUKHUMVIT ROAD ), il est très difficile de faire demi-tour et il est mille fois préférable de traverser la rue ( directement ou via une des nombreuses passerelles) pour prendre un taxi qui va dans le bon sens.
Ce n'est pas tant pour le prix de la course que pour le temps gagné, parfois plus d'une demi-heure...
Il y a une autre chose à savoir afin de ne pas devenir fou dans les embouteillages.
En Thaïlande, les feux restent au vert au moins 1 minute voir 1 minute 30 à certains carrefours.
Chacune des rues arrivant au carrefour ayant son tour, il peut s'écouler plus de 4-5 minutes avant que ce soit votre tour de passer.
Voilà pourquoi parfois votre taxi restera immobile plus de 5 minutes...

Les Tuk-Tuks.

C'est assez folklorique de se déplacer en tuk-tuk à Bangkok et c'est une expérience à vivre si vous restez quelques jours dans la capitale. La règle de base est de discuter du prix AVANT de monter dans le tuk-tuk. En ce qui me concerne, je n'utilise les tuk-tuks que pour des petits trajets de moins de 30-40 Bahts ou parfois la nuit. En effet, les Taxi-Meter ont une prise en charge de 35 Baht avec 2 KM inclus et je préfère l'air conditionné à la pollution et la chaleur inhérentes aux tuk-tuks...

 

Les moto-taxis.

Sans intérêt si vous êtes plusieurs, c'est un mode de transport que je réserve pour de très rares occasions. Je suis tombé une fois sur un Taxi-Meter dont le chauffeur se prenait pour une réincarnation de Prost ou de Schumacher et j'ai bien cru finir comme Senna...

Imaginez un peu si le pilote de votre moto-taxi se prend pour Valentino Rossi et fonce au milieu des embouteillages... Il se trouve que j'ai assisté à un accident impliquant l'une de ces moto-taxis remontant une file de véhicules alors qu'un gros 4X4 faisait demi-tour et le choc a été très violent. Le passager, un occidental, s'est envolé au-dessus du capot du 4X4 pour atterrir 10 mètres plus loin. Mon taxi a alors démarré et je n'en ai pas vu plus, mais il est certain que ce touriste allait découvrir les joies des hôpitaux thaïlandais...

Cet incident ayant eu lieu le troisième jour de mon séjour, j'ai décidé de ne pas profiter de ce moyen de transport... La seule exception est quand vous vous retrouvez au bout d'un Soi (Ruelle) et que l'artère principale se trouve à 1KM voire plus et qu'aucun taxi ne se trouve dans votre secteur. Il y a toujours un moto-taxi et je lui donne 20 Bahts pour qu'il m'amène au bout de la rue.
Le risque d'un accident dans ces conditions est vraiment très faible.

 

Métro et Sky-Train.

Le métro et le sky-train ( Métro aérien ) sont très récents à BKK et se répartissent en 3 lignes. Une pour le métro et deux pour le sky-train. Les deux réseaux sont indépendants et ne communiquent pas entre eux même s'il y a des intersections qui vous permettent de passer de l'un à l'autre, mais en sortant du métro pour prendre le sky-train et vice-cersa. Les deux lignes du sky-train sont, elles, connectées à la station "Siam". Le métro et le sky-train sont très pratiques pour se déplacer dans BKK si vous avez un trajet assez long à faire aux heures de pointe.
Vous pouvez prendre un tuk-tuk jusqu'à la station la plus proche de votre hôtel puis le métro ou sky-train jusqu'à la station la plus proche de votre destination et reprendre un tuk-tuk ou taxi pour finir le trajet. Aux heures d'embouteillage vous gagnerez beaucoup de temps...
Et aussi, tout simplement le Train pour la province

 

Les Bus.

Ce mode de transport sera privilégié par les voyageurs au budget le plus serré et j'avoue ne pas avoir eu envie d'explorer cet univers. Je n'ai donc aucun conseil à vous donner. Ce sera surement pour mon prochain voyage...

 

La marche à pieds.

Ha ha ha !!, qui aurait pu penser que la marche à pieds mérite un paragraphe d'avertissement ?
Mais à Bangkok rien n'est comme ailleurs et même pour marcher à pied il faut savoir à quoi s'attendre. En Thaïlande, aucun trottoir n'est régulier ou même vraiment plat.
Vous devrez constamment faire attention à l'endroit où vous posez les pieds sous peine d'entorses.
Il est donc important, si vous voulez vraiment découvrir la ville à pieds, de vous munir de chaussures de marche.
Si vous visitez Bangkok lors de la saison sèche, vous n'aurez droit qu'à la moitié du plaisir de la marche dans la ville. Les veinards qui viennent à la saison des pluies pourront eux apprécier pleinement l'exercice que constitue la marche à pieds dans Bangkok.
En effet, non seulement vous de devrez pas quitter des yeux le trottoir sous peine d'entorse, mais vous devrez aussi vous méfier des gouttières qui laissent se déverser leurs jets d'eau au beau milieu des trottoirs...

Bon je dresse un portrait un peu exagéré de la marche dans la ville, mais je pense que ceux qui sont déjà venus auront un sourire en se disant que je ne suis pas si loin de la réalité.

Par contre, une des choses les plus agréables à découvrir sur les trottoirs de Bangkok, c'est que, malgré la présence d'un nombre important de chiens plus ou moins errants en liberté dans la ville, aucune crotte de chien ne décore l'asphalte de la ville... une preuve de plus que le problème à Paris ne vient pas des chiens mais des maitres...

Le 16/02/2008