Les Bonzes


Il y a une partie de la population dont je ne vous ai pas encore parlé mais qui est pourtant très importante en Thaïlande par son influence et le nombre de personnes concernées.
Il s’agit des moines...

 

Dorures et décoration sur facade d'un temple Thaïlandais

LES MOINES ou Bonzes

 

94% des thaïlandais sont bouddhistes et n'adorent pas un dieuMoines sur le quai de gare à Chiang maï, Thaïlande mais vénèrent celui qui a eu la révélation, le Seigneur Bouddha, et suivent son enseignement, le "dhamma".

Les autres sont soit chrétiens, soit musulmans.

Depuis que le Bouddhisme a été introduit en Thaïlande, il existe un ordre religieux, le "Bhikkhu Sangha", le saint ordre des moines bouddhistes. Cet ordre a été institutionnalisé à la fin du 19ème siècle pour 2 raisons : l'une réformiste qui tenait compte d'une modernisation de la religion, l'autre étant politique afin d'établir un clergé bouddhiste qui soit un des piliers de la nation thaï.

La Sangha est divisée en 2 sectes (Nikayas) : le Mahanikai and le Thammayut. Secte est pris ici dans son acception originelle et désigne un groupe partageant une même doctrine religieuse.
Le rapport étant de 1 moine Thammayut pour 35 moines Mahanikai.
Ces 2 sectes respectent les 227 règles monastiques ainsi qu'elles sont décrites dans les écritures bouddhistes, le Vinya Pitaka.

En arrivant dans le pays on ne peut pas les rater, habillés d’une toge orange, la tête rasée, un sac à l’épaule ils se détachent du reste de la population même s’ils vivent au milieu d’elle. On estime qu’il y a entre 350 000 et 400 000 moines en Thaïlande pour une population totale de 60 millions d’habitants. Cependant ce chiffre ne reflète pas une donnée très importante, celle que la quasi-totalité des hommes thaïlandais ont été moines au moins une fois dans leur vie.
Être moine n’implique pas forcément de le rester toute sa vie ! Et la tradition veut que les garçons deviennent moine quelques temps vers la fin de l’adolescence. Il est bien entendu possible de passer plusieurs fois par la vie de moine, certaines entreprises offrant même la possibilité à leurs employés de prendre jusqu’à 3 mois de congés (sans solde) pour se retirer dans un temple. Être moine c’est aussi pour les enfants la possibilité d’étudier dans une bonne école à bas coût.
J’ai plusieurs fois entendu des moines me dire qu’ils retourneraient à la vie civile à la fin de leurs études.

Bonzes en rivière Thaïlandaise C’est que la vie de moine n’est pas facile ! Ils doivent suivre plus de 200 règles de conduites, alors que les bouddhistes ordinaires n’en ont que 5 ( ne pas tuer, ne pas voler, ne pas mentir, ne pas avoir de vie sexuelle dissolue et ne pas consommer de drogue ).
Attention pour les 5 règles des « civils », je ne dis pas que tous les thaïs le font, je dis que ce sont les règles à suivre en tant que bouddhiste, certains peuvent choisir d’en écarter une, d’autres au contraire en rajoutent.

Parmi les règles à connaitre il y a celle qui énonce que les moines n’ont pas droit d’avoir de contact physique avec une femme. En sachant cela on comprend mieux pourquoi ils s’assoient à l’autre bout du banc pour discuter, pourquoi ils font un grand détour quand ils nous croisent etc. etc… De la même façon, certains choisissent d’appliquer cette règle plus ou moins strictement : en toute rigueur, le fait qu’un moine touche le même objet qu’une femme est interdit aussi ( j’entends par là un petit objet, pas un banc ou une table bien entendu ).
A la sortie d’un temple, un moine distribuait des fleurs, ils les donnait aux hommes et les laissait tomber dans les mains des femmes.

Il y a toutefois 4 motifs de renvoi immédiat du moine :

- Avoir des relations sexuelles
- Voler
- Tuer
- Prétendre avoir des pouvoirs surhumains

 Le BAAT, bol à aumône de moine Thaïlandais et son necessaire Une journée ordinaire d’un moine commence tôt : vers 4-5 heures du matin.
Ils prient et méditent pendant une heure ou deux et vont ensuite au marché mendier leur nourriture. N’ayant pas le droit de travailler, ils vivent de ce que leurs donnent les gens. Et en général ils mangent à leur faim, étant donné qu’offrir de la nourriture aux moines rapporte du mérite pour les vies futures. Les moines ne font qu’un seul repas par jour, avant 11h du matin et passent leurs journées entre méditation, prière et entretien du temple. Sur demande, ils peuvent procéder à des cérémonies pour bénir une voiture ou un commerce. Ça porte chance parait-il ! En fonction des temples certains ont une activité un peu différente : certains enseignent, d’autres font de la gravure ou bien étudient à la fac. Pour la plupart ils sont disponibles pour discuter avec les touristes qui voudraient plus d’information sur le bouddhisme.

Les moines se chargent de l'entretien du temple, quel que soit leur age...

Les moine s sont tous habillés en safran, couleur du mercredi, jour du Bouddha. En passant dans les temples j’ai pu voir des serviettes de toilettes safran mises à sécher, en hiver certains avaient des bonnets safrans, et très souvent leur parapluie est safran aussi…
Y’a de quoi avoir une indigestion de orange !.
En Thaïlande ils portent une toge qui symbolise parait-il un champ de riz… Et sous cette toge ils ont une sorte de tunique sans manche avec des poches où ils rangent quelques billets et leur téléphone portable, voire leur appareil photo numérique.
Beau contraste entre tradition et modernité ! Tous ne portent pas de toge, les chinois par exemple sont en veste et pantalon. Et la toge des birmans est safran-rouge, plutôt que safran-orange comme en Thaïlande.

 Moines Thaïlandais en recueil au temple du Doï Suthep (Chiang maï)

Il est de bon ton pour un jeune thaïlandais de rejoindre la Sangha et d'être moine afin de favoriser le karma de sa famille. Certains ne rejoignent que pour quelques semaines, d'autres restent plus longtemps.
Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej, couronné sous le nom dynastique de Rama IX, a vécu lui aussi une période monastique.


En guise de conclusion, voici ce que pourrait être la journée typique d'un moine en Thaïlande :

- 04:00 : Réveil et toilette suivis de 1 heure de méditation et d'une heure de chant.
- 07:00 : sortie pour aller mendier de la nourriture
- En rentrant, dépôt et tri de la nourriture reçue puis offrande à la statue de Bouddha suivi de chants.
- En fin de matinée repas, souvent suivi d'une période de repos.
- Après-midi : promenade autour du temple et discussion entre moines.

- Lorsque le jour décline et qu'il fait moins chaud, balayage des abords du temple et arrosage des
fleurs et des plantes.

- 19:00 : Aller chanter au Hall. Ce n'est pas obligatoire mais basé sur le volontariat.
- 20:00 : discussions entre moines.
- 21:00 : Chacun se retire pour la nuit.
 Vêtements de moine séchant sous le soleil Thaïlandais
Tout ce que je vous raconte ici ne concerne que les hommes. La robe safran leur est exclusivement réservée.
Et les femmes me direz-vous ?
Elles sont habillées en blanc et sont beaucoup moins nombreuses. Bouddha (qui devait être un peu macho), leur a donné une place inférieure, je connais mal les détails mais je crois qu'elles ne peuvent pas mendier et doivent se contenter des restes de leurs collègues masculins. Le fait de se raser la tête peut en rebuter plus d’une, mais être dépendante des hommes me parait définitivement énervant. Les choses évoluent parait-il et c’est tant mieux !


Mais tous, moines et nonnes, vivent au milieu de la population, ils prennent les mêmes sang-taew, achètent des orchidées au marché aux fleurs, les novices font leurs courses au 7/11, on peut les croiser dans la rue, à l’aéroport…
C'est la volonté du bouddhisme de ne pas séparer les moines et nonnes des citoyens ordinaires.

a